Cameroun : Conflit entre Samuel Eto’o et Marc Brys, la FIFA a tranché !

Alors que le duel entre Marc Brys et Samuel Eto’o bat son plein, la FIFA a pris une décision qui ravira le président de la FECAFOOT.

Puisque Samuel Eto’o ne reconnaît pas Marc Brys en tant qu’entraîneur des Lions Indomptables du Cameroun, la FIFA a respecté sa position.

Cameroun : Conflit entre Samuel Eto’o et Marc Brys, la FIFA a tranché !
Dans un article publié le mardi 4 juin 2024 sur son site, évoquant les prochaines rencontres des éliminatoires de la Coupe du Monde, l’instance mondiale du football a répertorié les pays ayant changé d’entraîneur après la deuxième journée.

Chose curieuse concernant le Cameroun, la FIFA a indiqué que Rigobert Song n’est plus à la tête des Lions Indomptables. Cependant, l’instance n’a pas mentionné le nom de son successeur.

« Le seul changement dans le groupe D est intervenu dans l’équipe camerounaise, où Rigobert Song a quitté son poste après 2 ans à la tête du groupe, » a ainsi indiqué la FIFA dans sa publication à découvrir ici.

Faut-il le rappeler, dès le début de ce duel entre Samuel Eto’o et Marc Brys, la FIFA a réagi fermement. L’instance a menacé de sanctionner le Cameroun si les deux parties ne parviennent pas à un accord.

Cette annonce a suscité de nombreuses réactions en ligne. Voici quelques commentaires des internautes :

Voici quelques réactions des internautes :
« C’est normal. Le dossier a trop traîné. Si c’étaient des pays comme le Zimbabwe, le Mozambique, ou le Burundi, la FIFA les aurait sanctionnés depuis longtemps. Le Cameroun mérite une sanction pour ingérence politique de premier degré dans le football. »
« C’est décevant de vouloir à tout prix humilier le président de la fédération camerounaise. Cela n’honore pas l’État camerounais. Eto’o ne mérite pas d’être traité ainsi après tant de sacrifices et son impact sur le rayonnement du football africain. »
« C’est le minimum que la FIFA devrait faire pour régler ce problème. Le ministère des Sports n’a rien à voir avec le choix des entraîneurs de l’équipe nationale. C’est le rôle du président de la fédération. »
« C’est bien. Comme ça, tous vont rester tranquilles et laisser le monsieur travailler. Ça va les calmer un peu. Le Cameroun mérite une aura footballistique, et non ce qu’on nous impose là. »
« La FIFA ne joue pas franc-jeu dans toute cette histoire. Sinon, comment Eto’o, un président démocratiquement élu, ne peut-il pas prendre les décisions concernant son pays ? La politique doit rester hors du sport, car ce sont des entités opposées. Il faut donc mettre fin à ce système. »

Articles top

Manchester United Veut Se Séparer d’Antony : Prêt en Vue pour le Brésilien

Au mercato estival de 2022, Manchester United a déboursé...

Koeman Fustige la Gestion de Laporta et Rêve de Revenir au Barça

Le passage de Ronald Koeman à la tête du...

Transfert : L’annonce folle tombe sur Andriy Lunin, il signe en Premier League !

Alors que la présaison a démarré du côté du...

Messi et Garnacho : des tensions qui inquiètent l’Argentine

Cinq jours après la victoire de l'Argentine en Copa...

Racisme : le tweet cash de Demba Ba après la polémique sur Enzo Fernandez

Les réactions autour de la vidéo polémique d’Enzo Fernandez...

Articles en relations