CAN 2023 : Calendrier, favoris, joueurs à suivre … Voici le guide complet

 Dans l’univers du football africain, l’année 2024 s’annonce déjà marquée d’une empreinte indélébile avec la 34è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN  2023). Du 13 janvier au 11 février, les projecteurs se braqueront sur la Côte d’Ivoire, terre d’accueil de cette compétition prestigieuse de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui rassemble les meilleures équipes du continent. À l’aube de cet événement tant attendu, nous vous plongeons dans ce guide complet, où nous explorerons chaque aspect de cet événement exceptionnel qui unit l’Afrique à travers le langage universel du football.

La CAN 2023 s’installe au cœur de la Côte d’Ivoire, pays reconnu pour sa chaleur humaine et son amour incommensurable pour le football. À travers les stades animés, les rues vibreront au rythme des exploits sportifs. Cela va créer forcément une atmosphère électrique dont seul ce pays sait imprégner les grandes compétitions.

Sadio Mané et Mohamed Salah

Le Sénégal, couronné champion lors de la dernière édition, se présente comme le fer de lance de la compétition. Les Lions de la Teranga entendent bien défendre leur titre, mais la concurrence acharnée des autres équipes qualifiées promet bien évidemment des duels épiques sur le terrain. En tout cas, la CAN 2023 s’annonce encore plus compétitive avec la participation de 24 équipes qualifiées où les principaux favoris sont bien présents à l’instar de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Maroc, de l’Algérie, de l’Egypte, du Nigéria et du Cameroun. Cette expansion du format instaurée il y a cinq ans par la CAF, augure des rencontres intenses et des surprises potentielles. Cela fait bien évidemment de cette édition l’une des plus mémorables de l’histoire récente de la compétition.

La CAN 2023 s’annonce assez relevée après le tirage au sort effectué par la Confédération africaine de football. La Côte d’Ivoire hérite dans le groupe A du Nigéria, de la Guinée Equatoriale et de la Guinée Bissau. Le groupe B est moins relevé avec l’Egypte, le Cap Vert, le Ghana et le Mozambique. Le groupe C appelé encore groupe de la mort est composé du Sénégal, du Cameroun, de la Guinée et de la Gambie. Dans le groupe D, on retrouve l’Algérie, l’Angola, le Burkina Faso et la Mauritanie. Le Mali, la Namibie, l’Afrique du Sud et la Tunisie composent le groupe E et enfin dans le groupe F, on observe le Maroc, la RDC, la Tanzanie et la Zambie.

 

Kalidou Koulibaly avec la CAN 2023

La CAN 2023, la compétition la plus prestigieuse aux yeux des africains

Les Sud-Américains se vantent de la Copa America, les Européens adorent le Championnat d’Europe (Euro). Mais en Afrique, la Coupe d’Afrique des nations (CAN) se présente comme la compétition phare de la Confédération Africaine de Football (CAF) et les africains l’affectionnent promptement.

Créée depuis 1957, la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) est la compétition phare de la CAF (Confédération Africaine de Football). Elle se tient chaque deux ans, et même si le football africain souffre de plusieurs maux, l’instance faitière a fait des efforts considérables, notamment concernant la CAN. En effet, ce trophée de la CAF, tant convoité par les stars africaines, est la plus chère des trophées internationaux. La valeur de cette coupe dorée de la CAN est estimée à 150.000 euros (environ 97.000.000 de FCFA).

Seul le trophée de la Coupe du monde de la FIFA (18 millions d’euro) coûte plus cher que la CAN en ce qui concerne les coupes internationales. La Copa America qui fait rêver les champions Sud Américains à l’instar de Lionel Messi, Luis Suarez, Neymar par exemple, n’a pas une valeur assez élevée. Elle coûte 10 fois moins chère que la CAN (Coupe d’Afrique des nations). Avec une valeur estimée à 13.200 euros, soit 8.500.000 FCfA, le trophée de la Copa América est visiblement dérisoire.

Trophée de la CAN

Si le Championnat d’Europe (Euro) est aussi prestigieux comme la Coupe du monde grâce à sa rareté et au niveau de la compétition, le trophée décerné au vainqueur par l’UEFA ne vaut pas la valeur de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations).  Selon la page Wikipedia de la compétition, la valeur de l’Euro est estimée à 35 000 francs suisses (22 500 euros) soit 14.625.000 fcfa. Comme la Copa America, c’est quand-même dérisoire à côté de la valeur de la CAN bien qu’il soit plus prestigieux. A l’été prochain, la France, l’Allemagne, le Portugal, l’Angleterre, la Croatie, l’Espagne iront à la conquête de cette coupe détenue par l’Italie, sauvée de justesse lors des éliminatoires.

Au-delà du prestige de soulever le trophée de la CAN 2023, chaque équipe aborde les matchs de cette compétition avec l’objectif de se préparer au mieux pour la suite des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 où le continent Africain aura neuf participants. Toutes les équipes africaines ont déjà joué les deux premières journées et forcément, la CAN 2023 se présente aussi comme un tremplin de préparation pour les équipes ambitieuses. Ce qui va certainement ajouter un enjeu supplémentaire à cette compétition déjà relevée.

La CAN 2023 ne se limite pas à une compétition sportive, elle est aussi le reflet d’une passion dévorante pour le football en Afrique. Des supporters venus de tous horizons afflueront les stades. Ils vont créer sans doute, une ambiance unique où les chants, les danses et les couleurs se mêleront pour former un spectacle inoubliable. Cette CAN 2023 promet d’être un chapitre épique dans l’histoire du football africain du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire.

Présentation des équipes favorites de la CAN 2023

Pour cette édition 2023 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023), plusieurs favoris se détachent. Entre le Sénégal, tenant du titre et ses challengers marocain, algérien, ivoirien, camerounais, ghanéen, tunisien et égyptien, la bataille sera très rude.

Le Sénégal 

Sénégal

Dans le Groupe C, les « Lions » vont devoir batailler. Ils partagent leur poule avec le Cameroun. Les « Lions Indomptables » ont remporté la Coupe d’Afrique à cinq reprises (1984, 1988, 2000, 2002, 2017), avec deux victoires en finale contre le Sénégal. Cependant, l’équipe dirigée par Aliou Cissé est considérée comme la deuxième meilleure d’Afrique et occupe la 20e place au classement mondial de la FIFA. De plus, les « Lions de la Téranga » détiennent actuellement le titre en cours, les plaçant naturellement en tête de ce groupe. Cependant, ce statut devra être défendu, d’autant plus que le Groupe C semble être l’un des plus compétitifs de la compétition.

Le Maroc 

Maroc

Classé en tant que première nation africaine au classement FIFA et occupant la 13e place mondiale, le Maroc est clairement désigné comme le favori principal de la CAN 2023, juste devant le Sénégal, par beaucoup d’observateurs. Cette reconnaissance s’explique par les performances impressionnantes de l’équipe dirigée par Walid Regragui, qui a atteint les demi-finales de la dernière Coupe du Monde.  Ayant remporté la compétition en 1976, le Maroc mettra tout en œuvre pour décrocher le titre en 2023. En vue de renforcer davantage son équipe pour cette compétition, l’entraîneur marocain a également effectué des renforts. Ainsi, l’équipe suscite naturellement de grandes attentes de la part des supporters.

L’Algérie 

Algérie

Naturellement, l’Algérie est considérée comme un des grands favoris de la CAN 2023. Les « Fennecs » ont déjà inscrit leur nom au palmarès de la Coupe d’Afrique en remportant leur premier trophée en 1990, puis en obtenant leur deuxième meilleur résultat en 2019 en décrochant à nouveau le titre.  Sous la direction de Djamel Belmadi, l’équipe algérienne, après une CAN 2021 décevante, aspire à se racheter au cours de cette compétition. Entre-temps, l’Algérie s’est également renforcée avec l’arrivée de joueurs tels que Houssem Aouar.

La Côte d’Ivoire 

La côte d'Ivoire

Pays qui abrite cette édition de la Coupe d’Afrique des Nations, la Côte d’Ivoire aura fort à faire mais avec les supporters à leur côté, les Eléphants peuvent faire mal. D’autant plus qu’ils ont une grande expérience de cette compétition. La Côte d’Ivoire a remporté la Coupe d’Afrique des nations (CAN) à deux reprises, en 1992 et 2015, en battant à chaque fois le Ghana aux tirs au but.

Pour cette année, il faudra ainsi réitérer lesdits exploits. Devant leur public, les Ivoiriens auront un regain d’envie. Une motivation qui peut, toutefois, influencer leur manière d’aborder les matchs. Trop de confiance pourrait nuire, surtout qu’ils partagent leur groupe avec un autre cador, le Nigéria.

Le Nigéria 

Nigéria

Le Nigeria sera également un concurrent de poids et semble, sur le papier, être le favori pour décrocher la première place. Sur le plan historique, le Nigeria a remporté la Coupe d’Afrique des nations à trois reprises en 1980, 1994 et 2013.  Avec 18 participations, le Nigeria a terminé 15 fois sur le podium de ce tournoi continental, établissant ainsi un record. Actuellement classé 6e au classement FIFA en Afrique, les « Super Eagles » devancent la Côte d’Ivoire qui est classée 9e. Ces éléments confèrent au Nigeria une position favorable, en attendant de voir quel impact l’élément « domicile » aura sur l’équipe ivoirienne.

Le Cameroun 

Cameroun

L’équipe du Cameroun partage son groupe avec le Sénégal, ce qui pourrait être un vrai obstacle dans cette compétition. D’ailleurs lors de leur dernière confrontation en amical, ce sont bien les « Lions de la Téranga » qui ont eu le dernier mot.  Mais en compétition continentale, c’est une tout autre affaire. D’ailleurs, les « Lions Indomptables » ont gagné la Coupe d’Afrique à 5 reprises (1984, 1988, 2000, 2002, 2017). Deux fois, ils ont battu le Sénégal en finale. De quoi venir avec beaucoup de bagages pour aller de nouveau à la reconquête du titre malgré les absences déjà confirmée de Ganago et Bryan Mbeumo, tous deux blessés en club.

Le Ghana 

Ghana

Le Ghana est également l’un des favoris de cette Coupe d’Afrique. La nouvelle génération de talent, avec les Mohammed Kudus, Inaki Williams et autres, devra confirmer tout le bien que le monde du football pense d’elle. Ce sera donc une occasion de convaincre, enfin. Pour rappel, le Ghana est une des plus grosses équipes en Afrique. Les Black Stars ont remporté la compétition à 4 reprises dans leur histoire. D’abord, en 1963, ils ont terminé premiers puis en 1965, en 1978 et durant l’édition 1982. Une belle expérience pour cette équipe qui devra tout de même se racheter après ces dernières compétitions complètement ratées.

La Tunisie 

Tusinie

Autre équipe bien en place dans le continent, la Tunisie aura les arguments pour au moins atteindre le dernier carré. Cela passera par dominer le Mali avec qui elle partage son groupe. Une tâche qui ne sera pas aisée car les Maliens pouvaient aisément être parmi les favoris de cette compétition, eux aussi.

La Tunisie est tout de même plus établie dans cette compétition. Sur le plan historique, elle a déjà remporté la CAN en 2004, un exploit que le Mali n’a pas encore réalisé. Actuellement, en termes de forme actuelle, les « Aigles de Carthage » semblent être en avance. Ils occupent la 3e place en Afrique et la 29e place au classement mondial de la FIFA.

L’Egypte 

Egypte

Sans doute l’une des meilleures équipes de l’histoire de cette compétition. L’Egypte va venir pour d’abord réitérer la performance de 2021, atteindre la finale de la Coupe d’Afrique contre tout pronostic. Face au Sénégal, en finale, ça s’est joué aux tirs au but. L’expérience de cette équipe la place parmi les plus difficile à jouer.

Portés par un Mohamed Salah impressionnant, les Pharaons s’efforceront de maintenir leur statut face aux autres leaders. À noter que l’Égypte a remporté la CAN à sept reprises au cours de son histoire (1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008, 2010).

Les joueurs clés à suivre durant la CAN 2023

La Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023), c’est également l’expression des talents du continent. Les meilleurs joueurs s’y affrontent et tentent de mener leurs Nations vers le graal ultime. Ce sera donc un duel de jours clés. Pour cette édition, il y en aura encore beaucoup.

Victor Osimhen (Nigéria) 

Osimhen

Il est le Ballon d’Or 2023 de la CAF. Incontesté pour ce titre de meilleur joueur africain, Victor Osimhen est le fer de lancer de l’attaque nigériane. Il a une capacité innée pour pousser le ballon au fond des filets. En club, c’est l’un des touts meilleurs qui ont eu à porter le maillot napolitain jusque-là. Essentiel dans le jeu, il est l’homme fort sur qui le Nigéria tournera son jeu pour espérer aller chercher le trophée, cette année. Un joueur à suivre de très près donc.

Achraf Hakimi (Maroc)

Hakimi

Un latéral droit moderne, très moderne même. Lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, il faisait office de tireur de coup-franc, magistralement. Achraf Hakimi est ce genre de joueurs qui peuvent apporter le surnombre en attaque et ainsi compliquer la vie à la défense adverse. Un arrière latéral qui pousse son attaquant à défendre la moitié du temps, c’est ce qu’on appelle un poison. Une qualité indéniable qui fait de lui l’un des hommes forts de Walid Regragui.

Sadio Mané (Sénégal) 

Sadio Mané

Homme providentiel des « Lions de la Téranga », l’ancien attaquant de Liverpool, Sadio Mané reste toujours le repère ultime en attaque au Sénégal. Sa présence sur le terrain a un gros impact sur le jeu proposé par Aliou Cissé. Durant la dernière Coupe du Monde au Qatar, son absence a d’ailleurs fait beaucoup de mal au Sénégal. Cette fois-ci, et comme il l’a promis, ce sera la reconquête du titre. Pour garder le trophée, il devra sortir le grand jeu lui qui a retrouvé son niveau depuis quelques semaines avec Al-Nassr.

Yves Bissouma (Mali) 

Yves Bissouma

Très influent depuis son arrivée à Tottenham, Yves Bissouma se positionne désormais en tant que joueur clé et décisif pour les Spurs. Le milieu de terrain malien, reconnu pour son intelligence et sa détermination, devrait apporter une contribution significative à son équipe lors de la CAN 2023.

Riyad Mahrez (Algérie) 

Mahrez

Cet été, Riyad Mahrez a rejoint l’Arabie Saoudite, préservant son habileté au dribble et sa vision du jeu malgré une légère diminution de sa vitesse. L’international algérien demeure une force créative indéniable et un tireur exceptionnel, notamment avec sa patte gauche.

Franck Kessié (Côte d’Ivoire) 

Kessié

Évoluant désormais en Arabie Saoudite, l’ancien du Milan AC un talent indéniable. Le milieu de terrain des Éléphants sera sans aucun doute l’une des valeurs sûres de la compétition. Doté d’une excellente maîtrise du ballon, capable de frapper de loin, et démontrant un impact physique significatif, il réunit toutes les qualités nécessaires pour guider son équipe vers les sommets de la CAN 2023.

Chancel Mbemba (RDC) 

Chancel Mbemba

Chancel Mbemba se démarque comme l’un des meilleurs défenseurs de la Ligue 1. La colonne vertébrale de l’Olympique de Marseille se distingue par sa rigueur, sa précision dans les interventions et sa rapidité au duel, rendant toute tentative de le contourner difficile. Il s’annonce comme un joueur incontournable lors de cette CAN 2023.

Mohamed Salah (Egypte) 

Salah

L’un des meilleurs joueurs africains de l’histoire, Mohamed Salah demeure le fer de lance incontesté des « Pharaons ». C’est lui qui insuffle la technique et la créativité dans l’attaque égyptienne. Doté d’une capacité exceptionnelle de dribble et d’une qualité de finition de classe mondiale, Salah sera particulièrement scruté lors de cette CAN, offrant ainsi une opportunité supplémentaire d’inscrire son nom un peu plus dans la légende du football.

Ellyes Skhiri (Tunisie)

Ellyes Skhiri

Référence en Bundesliga depuis plusieurs saisons, Ellyes Skhiri a réussi brillamment sa transition de Cologne à l’Eintracht Francfort. Ce meneur de jeu talentueux a déjà marqué cinq buts et demeure un atout majeur pour son équipe. Avec la Tunisie, il suscite de grandes attentes en vue de la CAN.

Vincent Aboubakar (Cameroun) 

Aboubakar, l'arme secrète du Cameroun pour la CAN 2023

Buteur né, l’attaquant camerounais a encore des choses à prouver. Actuellement en délicatesse avec son club du Besiktas, le capitaine des « Lions Indomptables » reste néanmoins, un attaquant qui continue de briller. Durant cette compétition, en revanchard au vu des derniers jours compliqués qu’il traverse en club, il va vouloir faire trembler les filets autant que possible. Un joueur à suivre de près donc.

 Mohammed Kudus (Ghana) 

 Mohammed Kudus

Il sera, au fil des années, l’homme sur qui le Ghana va se reposer. Joueur doté d’une technique fine, capable d’éliminer avec aisance, Kudus sait également marquer. Cette saison, il est parti de l’Ajax Amsterdam pour rallier West Ham et la Premier League. Une expérience de plus qui le fait grandir en tant que joueur. On pourrait donc assister à la meilleure version du joueur durant cette compétition.

Les stades de la CAN 2023

Les six stades sélectionnés pour la CAN 2023 sont des joyaux qui accueilleront le principal événement sportif de l’année en Afrique. La Côte d’Ivoire, fervente terre de football, se prépare à ouvrir ses portes à cette compétition de renommée continentale.

6 – Stade de Yamoussoukro (20 000 places)

Stade de Yamoussoukro

Situé à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, le Stade Charles-Konan-Banny, d’une capacité de 20 000 places, a été inauguré le 19 octobre 2018. Remis à la municipalité de Yamoussoukro en juin 2021, il est prêt à accueillir des matchs de la Ligue 1. En préparation pour la CAN 2023, le stade fait partie des six en cours de rénovation en Côte d’Ivoire.

5 – Stade Laurent Pokou (20 000 places)

Stade Laurent Pokou

Ce stade a accueilli son premier match officiel le 9 septembre 2023, où la Côte d’Ivoire a battu le Lesotho 1-0 dans le cadre des qualifications pour la CAN 2023. Doté d’une capacité de 20 000 places entièrement couvertes, le stade présente une architecture moderne et des installations de premier ordre.

4 – Stade Amadou Gon Coulibaly (20 000 places)

Stade Amadou Gon Coulibaly

Situé à Korhogo, il a une capacité de 20 000 places et a été construit en prévision de la CAN 2021. Les travaux se sont achevés en septembre 2023. Baptisé en l’honneur d’Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de la Côte d’Ivoire jusqu’en 2020, le stade a accueilli la finale de la Ligue des champions féminine de la CAF en 2023.

3 – Stade de la Paix de Bouaké (40 000 places)

Stade de la Paix de Bouaké

Après des travaux de réhabilitation, ce stade retrouve son statut de deuxième plus grand stade de Côte d’Ivoire. D’une capacité de 40 000 places, il offre une architecture impressionnante avec 24 gradins. Doté d’une dimension de 119 × 73 mètres (football-rugby), le Stade de la Paix adopte une structure ovale avec un profil en travers de 24 gradins, offrant un cadre impressionnant pour les compétitions sportives.

 

2 – Stade Félix Houphouët-Boigny (40 000 places)

Stade Félix Houphouët-Boigny

Situé à Abidjan, ce stade multifonctionnel a une capacité de 40 000 places. Il est équipé d’installations modernes et est le lieu de moments inoubliables dans le sport ivoirien. Ce lieu empreint d’histoire est équipé de nombreuses installations modernes, dont une salle de presse, une salle de contrôle antidopage, une salle VIP, une salle de soin, des bureaux d’arbitres, une salle de massage, quatre vestiaires, et un écran vidéo imposant de 16,50 mètres sur 5,70 mètres.

1 – Stade Olympique Ebimpé (60 000 places)

Stade Olympique Ebimpé

Inauguré le 3 octobre 2020, ce stade polyvalent peut accueillir des compétitions de football, rugby et athlétisme. D’une capacité de 60 000 places, il est le joyau d’un vaste projet incluant un village olympique sur 287 hectares. Malgré des problèmes imprévus avec la pelouse lors d’un match amical en septembre 2023, le stade demeure une pièce maîtresse pour la CAN 2023.

Calendrier complet des matchs de la compétition

Le coup d’envoi de la CAN 2023 sera donné par le match inaugural opposant la Côte d’Ivoire à la Guinée-Bissau le 13 janvier, et la compétition prendra fin le 24 janvier avec la rencontre entre la Zambie et le Maroc. Ci-dessous l’agenda complet de chaque groupe :

Groupe A : Côte d’Ivoire – Nigéria – Guinée équatoriale – Guinée-Bissau

Journée 1

13 janvier : Côte d’Ivoire – Guinée-Bissau, 21h00

14 janvier : Nigeria – Guinée équatoriale, 15h00

Journée 2

18 janvier : Côte d’Ivoire – Nigeria, 18h00

18 janvier : Guinée équatoriale – Guinée-Bissau, 15h00

Journée 3

22 janvier : Guinée équatoriale – Côte d’Ivoire, 18h00

22 janvier : Guinée-Bissau – Nigeria, 18h00

Groupe B : Égypte – Ghana – Cap-Vert – Mozambique

Journée 1

14 janvier : Égypte – Mozambique, 18h00

14 janvier : Ghana– Cap-Vert, 21h00

Journée 2

18 janvier : Égypte – Ghana, 21h00

19 janvier : Cap-Vert – Mozambique, 15h00

Journée 3

22 janvier : Mozambique – Ghana, 21h00

22 janvier : Cap-Vert – Égypte, 21h00

Groupe C : Sénégal – Cameroun – Guinée – Gambie

Calendrier CAN 2023

Journée 1

15 janvier : Sénégal – Gambie, 15h00

15 janvier : Cameroun – Guinée, 18h00

Journée 2

19 janvier : Sénégal – Cameroun, 18h00

19 janvier : Guinée – Gambie, 21h00

Journée 3

23 janvier : Guinée-Sénégal, 18h00

23 janvier : Gambie – Cameroun, 18h00

Groupe D : Algérie – Burkina Faso – Mauritanie – Angola

Journée 1

15 janvier : Algérie – Angola, 21h00

16 janvier : Burkina Faso – Mauritanie, 15h00

Journée 2 :

20 janvier : Algérie – Burkina Faso, 15h00

20 janvier : Mauritanie – Angola, 18h00

Journée 3

23 janvier : Angola – Burkina Faso, 21h00

23 janvier : Mauritanie –Algéria, 21h00

Groupe E : Tunisie – Mali – Afrique du Sud – Namibie

Journée 1

16 janvier : Tunisie – Namibie, 18h00

16 janvier : Mali – Afrique du Sud, 21h00

Journée 2

20 janvier : Tunisie – Mali, 21h00

21 janvier Afrique du Sud – Namibie, 21h00

Journée 3

24 janvier : Afrique du Sud –Tunisie, 18h00

24 janvier : Namibie – Mali, 18h00

Groupe F : Maroc – République démocratique du Congo – Zambie – Tanzanie

Journée 1

17 janvier : Maroc – Tanzanie, 18h00

17 janvier : RDC – Zambie, 21h00

Journée 2

21 janvier : Maroc – RDC, 15h00

21 janvier :  Zambie – Tanzanie, 18h00

Journée 3

24 janvier : Tanzanie – RDC, 21h00

24 janvier : Zambie – Maroc, 21h00

Les éliminations directes

Huitièmes de finale

27 janvier :

1er groupe D contre 3e B/E ou F (Match 1)

2e groupe A contre 2e groupe C (Match 2)

28 janvier :

1er groupe A contre 3e C/D ou E (Match 3)

2e groupe B contre 2e groupe F (Match 4)

29 janvier :

1er Groupe C contre 3e groupe A/B ou F (Match 5)

1er groupe F contre 2e groupe E (Match 6)

30 janvier :

1er groupe E contre 2e groupe D (Match 7)

1er groupe B contre 3e groupe A/C ou D (Match 8)

Quarts de finale

Vendredi 2 février :

Vainqueurs match 4 contre match 3 (A)

Vainqueurs match 1 contre match 2 (B)

Samedi 3 février :

Vainqueurs match 7 contre match 6 (C)

Vainqueurs match 5 contre match 8 (D)

Demi-finales

Mardi 6 février : Vainqueur match B contre vainqueur match C

Mercredi 7 février : Vainqueur match A contre vainqueur match D

10 février : Match 3e place

La finale se jouera le 11 février 2024.

Les matchs à ne pas manquer à la CAN 2023

Sénégal Cameroun

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023) sera également l’occasiond esuivre de très belles affiches. Pour cette édition des gros cadors se partagent les groupes. Ce qui donnera lieu à de très belles confrontations :

Voici les matchs à ne surtout pas manquer :

-Le match Côte d’Ivoire – Nigeria qui se jouera le 18 janvier 2024à 18 heures.

-Egypte vs Ghana, le 18 janvier 2024 à 21 heures.

-Le match Sénégal vs Cameroun qui se tiendra le 19 janvier à 18 heures.

-La rencontre devant opposer l’Algérie au Burkina Faso, le 20 janvier à 15 heures.

-Le 20 janvier à 21 heures, la Tunisie jouera également face au Mali.

-Le match Maroc vs RDC du 21 janvier 2024 à 15 heures est également une belle affiche à ne pas rater.

Comment regarder la CAN 2023 ?

Si vous résidez en Afrique francophone, Canal+ Sport Afrique est la solution pour avoir accès à tous les matches de la CAN.  Pour suivre l’intégralité de la Coupe d’Afrique des Nations en France, la seule option disponible est de s’abonner à BeIn Sports, qui diffuse exclusivement tous les matchs de l’épreuve sur différents canaux. Ce groupe est également le diffuseur officiel de la compétition pour la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord).

Pour ceux qui préfèrent le streaming, BeIn Sports propose sa propre plateforme appelée BeIn Connect. Pour les abonnés à l’offre sport de Canal+ en France, la diffusion de BeIn Sports est accessible via l’application MyCanal. Il est important de noter que cette option est réservée aux résidents français.

Les forces et faiblesses des principales équipes de la CAN 2023

La CAN 2023, qui se déroulera en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 février 2024, promet d’être une compétition passionnante et disputée. Parmi les 24 équipes qualifiées, certaines se dégagent comme favorites, d’autres comme outsiders, et d’autres encore comme surprises potentielles. Voici un aperçu des forces et des faiblesses des principales équipes de la CAN 2023.

Le Sénégal

Sénégal

Le Sénégal, tenant du titre, fait partie des grands favoris de la CAN 2023. Les Lions de la Teranga, emmenés par leur star Sadio Mané, disposent d’un effectif de qualité, avec des joueurs évoluant dans les meilleurs championnats européens. Le Sénégal a terminé premier de son groupe de qualification, avec 14 points sur 18 possibles (4 victoires et 2 nuls). Avec 4 buts encaissés pour 12 marqués, il est clair que la force du Sénégal réside dans son attaque.

Avec la vitesse, la technique et le réalisme de ses attaquants, les Lions de la Teranga ont de quoi mettre en difficulté toutes les équipes. D’Ismaila Sarr, Sadio Mané, Iliman Ndiaye pour ne citer que ceux-là, il y a de quoi faire craindre le Sénégal. La défense du Sénégal est également solide, avec des joueurs expérimentés comme Kalidou Koulibaly, Cheikhou Kouyaté et Ismail Jakobs, entre autres. En tout cas, défensivement, il y a les arguments.

Le point faible du Sénégal pourrait être son milieu de terrain, qui manque parfois de lien et de maîtrise, et qui pourrait souffrir face à des équipes jeunes et plus techniques ou plus agressives. Le Sénégal devra également gérer la pression de son statut de champion en titre, et éviter la suffisance ou le relâchement.

Le Maroc

Maroc

Le Maroc, demi-finaliste du Mondial-2022, est l’autre grand favori de la CAN 2023. Les Lions de l’Atlas, dirigés par le sélectionneur Walid Regragui, ont impressionné lors de la compétition jouée au Qatar. Le Maroc possède un collectif solide, qui allie expérience, talent et combativité. Le Maroc peut s’appuyer sur des joueurs de classe mondiale, comme le milieu de terrain Hakim Ziyech, le défenseur Romain Saïss, ou l’attaquant Youssef En-Nesyri.

Les Lions de l’Atlas ont également des joueurs de complément, qui apportent de la profondeur et de la variété au jeu marocain, comme le milieu défensif Youssef Aït Bennasser, le latéral gauche Achraf Hakimi, ou le meneur de jeu Sofiane Boufal. La force du Maroc réside dans son jeu collectif, qui repose sur une bonne circulation du ballon, une pression constante sur l’adversaire, et une efficacité devant le but.

La faiblesse du Maroc pourrait être son manque de constance et de régularité, qui lui a parfois coûté cher par le passé. Le Maroc devra également faire face aux attentes élevées de son public, qui attend un deuxième titre continental après celui de 1976.

L’Algérie

Algérie

L’Algérie, championne d’Afrique en 2019, est une autre équipe à surveiller de près lors de la CAN 2023. Les Fennecs, menés par leur capitaine Riyad Mahrez, ont réalisé un parcours remarquable lors des éliminatoires. L’Algérie dispose d’un groupe homogène, qui mêle jeunesse, expérience et talent. L’Algérie peut compter sur des joueurs de haut niveau, comme Aïssa Mandi, Amine Gouiri, Houssem Aouar ou l’attaquant Islam Slimani. L’Algérie a aussi des joueurs capables de faire la différence, comme le milieu offensif Saïd Benrahma, le latéral droit Youcef Atal, ou le buteur Baghdad Bounedjah. La force de l’Algérie réside dans son jeu offensif, qui se caractérise par une grande fluidité, une créativité et une finition.

La faiblesse de l’Algérie pourrait être son jeu défensif, qui laisse parfois des espaces et des occasions aux adversaires. L’Algérie devra également gérer la pression autour de la sélection dirigée par Djamel Belmadi.

La Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire est attendue dans sa CAN 2023. Pays hôte de la 34è édition de la compétition, les Éléphants, entraînés par le sélectionneur français Jean-Louis Gasset, peuvent créer la surprise. Avec un potentiel important, des joueurs de qualité, qui évoluent dans de grands clubs dans le monde entier, le pays de Didier Drogba et Yaya Touré ne se présentera pas en victime résignée. La Côte d’Ivoire peut s’appuyer sur des joueurs expérimentés, comme Serge Aurier, Seko Fofana, Wilfried Singo, Franck Kessié et autres Maxwell Cornet. La force de la Côte d’Ivoire réside dans son jeu physique, qui repose sur une puissance, une vitesse et une endurance.

La faiblesse de la Côte d’Ivoire pourrait être son jeu collectif, qui manque parfois de cohésion et de fluidité. La Côte d’Ivoire devra également faire preuve de caractère et de mentalité. La cohésion en sélection a souvent fait défaut aux Éléphants ces dernières années.

Le Nigéria

Le Nigéria

Le Nigéria, triple vainqueur de la compétition, est une équipe qui peut prétendre au titre à la CAN 2023. Les Super Eagles disposent d’un effectif riche avec le Ballon d’Or 2023, Victor Osimhen, Ademola Lookman, Victor Boniface, Kelechi Iheanacho ou encore Alex Iwobi. Il est clair que la force du Nigéria réside sur les individualités. Avec ses joueurs, ça peut aller très vite.

La faiblesse du Nigéria pourrait être son jeu défensif. Quand on a beaucoup d’offensifs ou de joueurs à vocation offensive, c’est la défense qui prend souvent des coups. Bien avant le début de la compétition, des joueurs affichent déjà leur ambition de gagner le trophée. Cette situation peut représenter une pression supplémentaire qu’il faut gérer.

Le Cameroun

Cameroun

Les Lions Indomptables, coachés par Rigobert Song, sont aussi attendus à la CAN 2023. Cinq fois vainqueur de la compétition, le Cameroun reste l’une des équipes les plus redoutables en phase finale de grandes compétitions. Rempli de joueurs de talent du gardien de but à l’attaque, le pays de Samuel Eto’o a l’une des équipes les plus équilibrées du continent. Le Cameroun a un groupe solide. On peut citer des noms comme André Onana, Zambo Anguissa, Vincent Aboubakar et autres.

Le seul problème que le Cameroun peut craindre à la CAN est une crise dans l’équipe. Rempli de joueurs de caractère, l’équipe camerounaise n’est pas loin d’un coup de tête d’un joueur à tout moment, ce qui peut plomber l’ambiance. Sur le plan sportif, l’irrégularité dans le jeu peut aussi poser problème.

Le Ghana

Ghana

Le Ghana, finaliste en 2015, est une équipe qui a de l’ambition et de l’expérience. Les Black Stars ont certes souffert durant les éliminatoires mais restent une équipe à craindre. Avec des joueurs qui évoluent dans de grands clubs européens, le Ghana peut compter sur des joueurs confirmés, comme Thomas Partey, Mohamed Kudus, ou encore les frères Ayew. Avec le renfort d’Inaki Williams il y a quelques mois, il faut dire que le Ghana a des joueurs prometteurs, qui peuvent apporter de la fraîcheur et de la dynamique. La force du Ghana réside dans son jeu collectif, qui se base sur une bonne organisation, une solidarité.

La faiblesse du Ghana pourrait être son manque de créativité et de surprise, qui lui a parfois coûté cher face à des équipes plus audacieuses. Malgré une régularité dans les grands rendez-vous, les Black Stars ne font plus vraiment peur aux adversaires.

La Tunisie

La Tunisie

La Tunisie, demi-finaliste de la CAN 2019, est une équipe qui peut prétendre au titre lors de la CAN 2023. Les Aigles de Carthage, coachés par le sélectionneur tunisien Jalel Kadri ont un groupe homogène, qui associe expérience, talent et solidarité. La Tunisie peut s’appuyer sur ses joueurs chevronnés comme Wahbi Khazri et autre M’Sakni. La force de la Tunisie réside dans son jeu défensif.

Parlant de faiblesse, la Tunisie pourrait être handicapée par son jeu offensif, qui manque parfois de variété et de réalisme. La Tunisie devra également faire preuve de caractère et de mentalité.

L’Égypte

L’Égypte

L’Égypte, championne d’Afrique à sept reprises, est une équipe qui est à craindre à la CAN 2023. Les Pharaons, finalistes des éditions 2017 et 2021, débarqueront en Côte d’Ivoire pour faire une grande compétition. L’Égypte a en tout cas un potentiel important, avec des joueurs de qualité, qui évoluent dans de grands clubs européens. L’Égypte peut compter sur des joueurs de renom, comme le gardien Mohamed El Shenawy, le milieu de terrain Mohamed Elneny, ou l’attaquant Mohamed Salah. Ce dernier, qui joue peut-être sa dernière chance pour rattraper ses grands rivaux Sadio Mané et Riyad Mahrez, fera tout pour remporter le trophée. La force de l’Égypte est sans doute son jeu rapide, sa percussion et sa finition.

La faiblesse de l’Égypte pourrait être son jeu collectif, qui manque parfois de cohésion et de fluidité. L’Égypte devra également faire preuve de caractère et de mentalité, à vouloir trop forcer pour gagner.

Les potentiels candidats au sacre final

  • Le Sénégal : Tenant du titre, le Sénégal est le grand candidat pour sa succession. Il n’y pas de débat.
  • Le Maroc : Impressionnant à la dernière Coupe du monde, l’équipe marocaine est archi favori pour la CAN 2023.
  • L’Algérie : Championne d’Afrique en 2019, l’équipe algérienne présente un groupe homogène, capable d’aller au bout.
Sénégal

Les records à battre durant la CAN 2023

  • 1. Victoire la plus large : 6-1 établi par la Côte d’Ivoire contre l’Éthiopie en 1970 et la Défaite la plus sévère : 1-6 (Botswana contre la Guinée en 2012).
  • 2. Le nombre de buts en un match : Le record du nombre de buts inscrits lors d’un match de la CAN est de 9, établi lors de la victoire 6-3 de l’Égypte sur le Nigéria en 1963.
  • 3. Le nombre de buts en une édition au 21è siècle : Le record du nombre de buts marqués par un joueur lors d’une édition de la CAN au 21è siècle est de huit, détenu par le Camerounais Vincent Aboubakar en 2021. Ce record pourrait être battu au cours de la prochaine compétition si un joueur exceptionnel parvient à dépasser cette marque.

 

  • 4. Le nombre de cartons rouges : Le record du nombre de cartons rouges distribués lors d’une édition de la CAN est de 21, établi en 2002 au Mali. Ce record pourrait être battu en 2023 si le niveau d’arbitrage est faible ou si les règles sont plus sévères.

Le niveau de l’arbitrage africain

L’arbitrage africain est un domaine qui suscite beaucoup de débats et de controverses, tant au niveau continental qu’international. En effet, les arbitres africains sont souvent critiqués pour leur manque de professionnalisme, de compétence, de neutralité ou de transparence. Certains sont même accusés de corruption, de favoritisme ou de manipulation.

Face à ces problèmes, la Confédération africaine de football (CAF) a pris des mesures pour améliorer le niveau de l’arbitrage africain, notamment en renforçant la formation, la supervision, l’évaluation et la sanction des arbitres. La CAF a également mis en place un système de VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) pour aider les arbitres à prendre des décisions plus justes et plus précises.

Arbitre africain

Ce qu’on attend des arbitres à la CAN 2023

Lors de la CAN 2023, les arbitres africains seront attendus au tournant, car ils devront faire preuve de professionnalisme, de compétence, de neutralité et de transparence. Ils devront également être capables d’utiliser le VAR de manière efficace et cohérente, sans en abuser ni s’y remettre entièrement. Ils devront également faire face à la pression du public, des médias, des joueurs et des entraîneurs, qui n’hésiteront pas à les critiquer ou à les contester en cas d’erreur ou de doute. Ils devront également respecter les règles du jeu, les consignes de la CAF et l’éthique sportive, sans se laisser influencer par des intérêts extérieurs ou personnels.

En somme, les arbitres africains auront un rôle crucial et difficile à jouer lors de la CAN 2023, car ils seront les garants de la crédibilité, de la qualité et de l’équité du football africain. Ils devront donc être à la hauteur du défi et montrer qu’ils sont capables d’arbitrer à un niveau international, en accord avec les standards et les attentes du football moderne.

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023) promet donc d’être une fête historique en Côte d’Ivoire, la deuxième fois seulement que le pays de Laurent Pokou et de Didier Drogba organise cette compétition après l’édition de 1984.

Articles top

Manchester United Veut Se Séparer d’Antony : Prêt en Vue pour le Brésilien

Au mercato estival de 2022, Manchester United a déboursé...

Koeman Fustige la Gestion de Laporta et Rêve de Revenir au Barça

Le passage de Ronald Koeman à la tête du...

Transfert : L’annonce folle tombe sur Andriy Lunin, il signe en Premier League !

Alors que la présaison a démarré du côté du...

Messi et Garnacho : des tensions qui inquiètent l’Argentine

Cinq jours après la victoire de l'Argentine en Copa...

Racisme : le tweet cash de Demba Ba après la polémique sur Enzo Fernandez

Les réactions autour de la vidéo polémique d’Enzo Fernandez...

Articles en relations