AccueilFoot AfriqueCAN 2023 : Un gros scandale dévoilé, 10 heures après l’élimination du...

CAN 2023 : Un gros scandale dévoilé, 10 heures après l’élimination du Sénégal

L’arbitrage lors du match Sénégal – Côte d’Ivoire continue de faire jaser. Ghislain Pierre Atcho, au sifflet de cette rencontre, n’a pas été aidé par la VAR. De quoi susciter un vrai scandale autour de ce match.

Le match Sénégal vs Côte d’Ivoire a été émaillé de choix assez troublants de la part de l’arbitre gabonais, Ghislain Pierre Atcho. Déjà, à la 10e minute de jeu, le tacle de Sadio Mané sur Ibrahim Sangaré méritait plus qu’un carton jaune.

La VAR a plombé le Sénégal sur l’égalisation

La VAR n’a pas jugé nécessaire d’appeler l’arbitre pour rectifier son choix. Plus tard, un penalty clair sur Ismaïla Sarr n’a pas non plus été sifflé. Sans doute par compensation à l’erreur manifeste sur Sadio Mané, le corps arbitral n’a pas jugé nécessaire de faire appel à la VAR.

CAN 2023 : Un gros scandale dévoilé, 10 heures après l'élimination du Sénégal

Le jeu se poursuit et à la 83e minute de jeu, Sebastien Haller se retrouve sur le côté gauche de l’attaque ivoirienne, il fait la passe vers Kouamé. Ce dernier tente de contrôler le ballon mais n’arrive finalement qu’à l’effleurer. Sauf que quand il touche le ballon, Nicolas Pépé était en position avancée. Hors-jeu, il va au duel avec Edouard Mendy et est fauché par ce dernier. L’arbitre décide, dans un premier temps de sanctionner Nicolas Pépé pour simulation avant d’être appelé par la VAR.

 

Sauf que les images qui sont montrées à l’arbitre gabonais ne s’intéressent qu’à la faute dans la surface d’Edouard Mendy. Au tout début de l’action, le hors-jeu de Nicolas Pépé annihile tout le reste de l’action comme le règlement le stipule. Une grosse faute d’arbitrage de la part de l’ensemble du corps arbitral qui fait dire à certains observateurs que c’est un vrai scandale. À la fin du match, Krépin Diatta s’est ouvertement offusqué des choix de l’arbitre.

Le coup de gueule du joueur sénégalais, Krépin Diatta

Le joueur de l’AS Monaco exprime son mécontentement à propos d’un penalty non accordé en faveur des Lions de la Teranga. Lors de l’élimination contre la Côte d’Ivoire (1-1, 5 t.a.b. à 4) en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique, lundi à Yamoussoukro, le défenseur sénégalais Krépin Diatta a vivement critiqué l’arbitrage auprès de membres de la CAF, les qualifiant de « corrompus ». Dans la zone mixte où se rencontrent journalistes et joueurs après les matchs, l’ailier droit de l’AS Monaco a déclaré : « Vous nous avez tués, vous êtes des corrompus. Gardez votre Coupe d’Afrique ».

Sénégal

Krépin Diatta a soutenu qu’un penalty aurait dû être accordé pour une faute d’Odilon Kossounou sur Ismaïla Sarr (55) et a reproché à l’arbitre, le Gabonais Pierre Ghislain Atcho, de ne pas avoir consulté la vidéo. La Côte d’Ivoire a égalisé grâce à un penalty de Franck Kessié après une faute du gardien Édouard Mendy sur Nicolas Pépé (86), penalty confirmé après vérification à la VAR. « Tout le monde l’a vu », a-t-il déclaré devant la presse. « Tu ne peux pas décider du sort de tout un pays comme ça. C’est incompréhensible ».

Krépin Diatta a également exprimé son indignation quant au fait que l’arbitre n’ait pas consulté la VAR malgré une chevauchée de 40 mètres d‘Ismaïla Sarr dans la surface de réparation. « Je suis désolé mais là c’est abusé. Je suis vraiment désolé mais là ils ont tué notre compétition », a-t-il déclaré. Pour la septième fois consécutive, le tenant du titre de la CAN ne parviendra pas à atteindre les quarts de finale.

 

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular