Kylian Mbappé rêve de la coupe d’Europe… Cristiano Ronaldo détruit par la Géorgie

Côte d’Ivoire : Seko Fofana sème le doute sur son avenir à Al-Nassr
L’international ivoirien Seko Fofana n’est pas certain de disputer la saison prochaine avec Al-Nassr en Arabie saoudite. Actuellement en vacances à Paris, Seko Fofana a partagé son ressenti après une première saison dans la péninsule arabique. “Ça a été une très belle expérience pour moi, parce que je suis arrivé dans un championnat où il y a eu énormément de recrutements de joueurs, de coaches, de staffs. C’est un pays qui met tout en œuvre pour attirer des joueurs. Je suis très satisfait, j’ai réussi à m’adapter et pour moi c’est une fierté d’être là”, a-t-il affirmé lors d’une visioconférence dans une émission sur la NCI.
L’été dernier, l’ancien capitaine du RC Lens avait relevé le défi d’Al-Nassr, club qui avait réussi à attirer Cristiano Ronaldo l’hiver précédent, et où il a été rejoint un mois plus tard par le Sénégalais Sadio Mané. Cependant, son séjour a été relativement bref. Après 19 apparitions pour un peu plus de 760 minutes de jeu (2 buts, 1 passe décisive), Fofana a été prêté à Al-Ettifaq après la CAN, en raison d’un mal du pays. Avec les Rouge et Vert, le milieu des Éléphants (22 sélections, 7 buts) a obtenu plus de temps de jeu (plus de 1000 minutes en 14 matches) et s’est montré plus décisif (2 buts, 2 assists).
Suffisant pour rester dans le Golfe ? Pas si sûr, à en croire le principal concerné. “Tout est possible. C’est vrai que je ne m’imaginais pas en Arabie saoudite, mais je suis là. Il y a des discussions avec mon agent, ma famille, et des clubs. Mais pour le moment je suis en vacances et j’en profite parce que la saison a été longue”, a-t-il confié, laissant clairement planer le doute.

L’ASKO de Kara championne du Togo pour la cinquième fois consécutive
Pour la cinquième fois consécutive et la neuvième fois de toute son histoire, l’ASKO de Kara est championne du Togo. À deux journées de la fin de championnat, les Kondona de la Kozah soulever le trophée mis en jeu. À deux journées de la clôture de l’exercice 2023 – 2024, l’ASKO de Kara remporte son cinquième titre national consécutif, le neuvième de toute son histoire. Le Dynamic Togolais déjà relégué en deuxième division n’a pas levé le pied en recevant l’ASKO de Kara, lors de la 28ème journée de championnat. Le club de l’armée s’applique au coup d’envoi de la partie, mais l’ardeur des Robots Rouges retombe très tôt. Alors que l’on disputait la 7ème minute de jeu, les Kondona combinent Abdoul Sabourh Bodé centre pour trouver Kokou Kloukpo sur le flanc gauche. L’attaquant redresse, enroule avec force au ras du sol et trouve l’angle gauche du portier du Dyto. 1 – 0 pour l’ASKO.
À la 38ème minute, l’ASKO passe à côté du deuxième but, mais juste avant la pause, les Jaune et Noir se rattrapent et corsent l’addition mar Énoch Quaicoe. Le ghanéen inscrit le deuxième but, servi par Mouchéri Tchakéi, lui-même mis en orbite par Dénis Abalo. 2 – 0 désormais pour l’ASKO et l’arbitre siffle la mi-temps. À la reprise, le Dynamic Togolais y met de l’agressivité. La partie est par moment hachée mais sans grande conséquence. Amani Yao remodèle son effectif et fait entrer Bassitou Ouro-Nimini, Clode Nutsuley, Jacob Apau Asiedu et Rémy Apédji. Les Kondona contiennent les assauts du Dyto impuissant, jusqu’à la fin de la partie. En présence de Méyébinè-Esso Gnassingbé, le président de l’ASKO de Kara, les Kondona s’offrent un quart d’heure jubilatoire, en communion avec leurs supporters venus de toutes parts.

Le vestiaire de la Belgique au bord de l’implosion, la qualification historique de la Géorgie régale l’Europe
Ça y est, la phase de poules de l’Euro 2024 vient de se terminer, on connaît les 16 équipes qualifiées pour les 8èmes de finale et il y aura du lourd au programme ! Deuxième de son groupe, l’Equipe de France affrontera la Belgique ! «Les retrouvailles», placarde La Dernière Heure ce jeudi matin. Comme les Français, les Belges ont terminé sur un match nul, 0-0 face à l’Ukraine éliminée. Une qualification évitée de justesse grâce à Casteels comme le relaye la Gazet van antwerpen. Si ce choc a des airs de revanches après la demi-finale perdue des Belges en Coupe du monde 2018, ce sera surtout un choc entre deux nations en grande difficulté. La presse belge n’est pas tendre avec ses joueurs qui a vu «une équipe sans courage, une solidarité abîmée.» Après le coup de sifflet de la rencontre, Kevin de Bruyne et les siens sont partis saluer leurs supporters. Ces derniers ont alors été accueillis par une bronca. Face à cette réaction, le capitaine KDB a craqué et a demandé, avec des grands gestes, à ses troupes de rebrousser chemin ! Un comportement qui a choqué les Belges.

Qualification historique pour la Géorgie !
Emmenée par un trio de feu composé de Kvaratskhelia, Mikautadze et le gardien Mamardashvili, l’équipe sensation de cet Euro a décroché une qualification historique pour sa première participation. Comme le placarde le journal AS, la prochaine destination de l’Espagne sera en gare de Géorgie. Les Espagnols s’attendent clairement à une opposition de taille contre la Géorgie, comme le rapporte le Mundo Deportivo. Bien que ce soit une équipe inexpérimentée, elle compte de nombreux talents. Une chose est sûre, l’Europe se régale à voir jouer Kvara et les siens. La Géorgie sur un nuage, écrit L’Equipe dans ses pages intérieures. Le Corriere dello Sport met en avant la performance stellaire de Kvara à l’heure où ce dernier affole les rumeurs. Si les décideurs parisiens hésitent encore à mettre le paquet sur lui, sa masterclass hier a probablement convaincu ces derniers.

Les coiffeurs du Portugal se font allumer
Face à la Géorgie hier, le Portugal a envoyé ses coiffeurs qui se sont piteusement inclinés sur le score de 2-0. Pour le jornal de Noticias, c’est une prestation «à oublier». Emmenée par un Cristiano Ronaldo très nerveux comme le rapporte O Jogo, la Seleção a connu une sacrée désillusion. Le 50e match de CR7 dans les grandes compétitions nationales ne restera assurément pas dans les annales. Le capitaine de l’équipe portugaise a terminé pour la première fois une phase de groupes sans marquer de but. A Bola préfère retenir l’essentiel, à savoir la qualification et qu’il n’y a pas de blessé. D’habitude, c’est CR7 qui est pris pour cible sauf que là c’est plutôt Antonio Silva qui prend cher cher ce jeudi matin. «Antonio n’est pas un saint», placarde le journal Record. Le défenseur du SL Benfica est passé à côté de son match, provoquant un penalty. Clairement, ce dernier a loupé sa chance de bousculer la hiérarchie, Pepe peut dormir tranquillement sur ses deux oreilles, même à 41 ans.

Articles top

Manchester United Veut Se Séparer d’Antony : Prêt en Vue pour le Brésilien

Au mercato estival de 2022, Manchester United a déboursé...

Koeman Fustige la Gestion de Laporta et Rêve de Revenir au Barça

Le passage de Ronald Koeman à la tête du...

Transfert : L’annonce folle tombe sur Andriy Lunin, il signe en Premier League !

Alors que la présaison a démarré du côté du...

Messi et Garnacho : des tensions qui inquiètent l’Argentine

Cinq jours après la victoire de l'Argentine en Copa...

Racisme : le tweet cash de Demba Ba après la polémique sur Enzo Fernandez

Les réactions autour de la vidéo polémique d’Enzo Fernandez...

Articles en relations