AccueilLigue des ChampionsLigue des champions : Newcastle et toute l’Angleterre crient au scandale !

Ligue des champions : Newcastle et toute l’Angleterre crient au scandale !

Newcastle a bien failli réaliser un petit exploit en faisant chuter le PSG au Parc des Princes. Mais un pénalty controversé inscrit par Mbappé à la 98ème minute a sauvé les Parisiens. Au grand dam d’Eddie Howe et de la presse anglaise.
Presque. C’est probablement ce qu’ont dû se dire tous les supporters de Newcastle ce mardi soir. En effet, les joueurs d’Eddie Howe ne sont pas passés loin d’un véritable exploit en repartant du Parc des Princes avec les trois points, lors de cette 5ème journée du groupe F de Ligue des Champions. Si les Magpies ont bien ouvert le score grâce à Alexander Isak (24e), Kylian Mbappé a réussi à égaliser à la dernière seconde (90e+8) sur un pénalty généreusement offert par l’arbitre du soir, Monsieur Szymon Marciniak. Un fait de jeu qui gâche la prestation quasi parfaite des Anglais. «Je pense que l’arbitre n’a pas pris la bonne décision. Il faut prendre certaines choses en compte à ce moment, la vitesse en premier, qui n’est pas la même que sur un ralenti. Je pense que la main va dans le sens d’un mouvement naturel du corps. C’est frustrant, mais c’est comme ça, on ne peut plus rien y faire. J’ai besoin de me contrôler», a alors fustigé Eddie Howe, entraîneur de Newcastle, en conférence de presse après la rencontre.

Un coup de colère plus que compréhensible de la part du coach des Magpies. Avec une victoire au Parc des Princes, Newcastle avait fait un grand pas vers la qualification et était même assuré d’au moins disputer la Ligue Europa dans le pire scénario. «Je suis juste déçu pour les joueurs après ce qu’ils ont fait et déçu de ce que cette décision fait au groupe. Une fois l’émotion passée, on regardera le positif de cette rencontre. C’est une énorme performance de l’équipe. On est toujours dans la compétition, on va continuer à se battre. On doit regarder ça en premier, car ça aurait pu être différent. On est dans le groupe de la mort, peu de gens nous ont donné une chance lors du tirage. C’est aussi un moment pour être positif. Quand certains joueurs vont revenir de blessure, nous aurons une équipe compétitive dans toutes les compétitions», a néanmoins voulu relativiser l’entraîneur anglais pendant la suite de sa conférence de presse.

La presse anglaise unanime !
Son joueur, Alexander Isak, a également commenté ce fait de jeu litigieux. «Ce n’est jamais agréable d’encaisser un but aussi tard. Ma première réaction a été de penser qu’il n’y avait pas penalty. Cela semblait étrange. Je n’ai pas vu de rediffusion. J’espère que c’était un penalty. Nous devons faire confiance aux arbitres. Nous sommes très fiers de l’équipe. Ce n’est pas facile de jouer ici. Ils n’ont pas perdu depuis un certain temps au Parc des Princes. Nous avons presque remporté la victoire. C’est malheureux.» Au-delà du pénalty donné aux Parisiens, le temps additionnel de 8 minutes a également été remis en question.

Notamment en Angleterre où les différentes presses n’ont pas hésité à froncer les sourcils dans leurs colonnes, dès le coup de sifflet final. Le journal Daily Mail a rapidement changé la Une de son site, en titrant avec les mots forts : «La Toon Army volée à Paris». Du côté du Daily Mirror, la titraille est similaire : «Newcastle a le cœur brisé par le PSG après le pénalty dans les arrêts de jeu». Même son de cloche pour le Sun: «le monde du football dénonce le « VOL » après le penalty controversé du PSG contre Newcastle». Quant au Times, les journalistes ont opté pour une formule simple et efficace : «Le pénalty controversé de Mbappé annihile la victoire de Newcastle». Le Guardian ajoute : «La douleur de Newcastle à Paris. Mbappé et le VAR blessent Newcastle alors que le penalty dans les arrêts de jeu sauve le PSG».

Double bloc sur la Une du site du Telegraph avec plusieurs articles sur le pénalty de Kylian Mbappé : «Newcastle fulmine face à un pénalty controversé qui n’aurait jamais été sifflé en Angleterre» mais aussi «Newcastle bloqué par le VAR alors que les espoirs de Ligue des Champions sont tombés en lambeaux à Paris». La Sky a bouclé sa soirée européenne avec cette description mise en avant sur son site : «Newcastle a dû se contenter d’un match nul 1-1 contre le Paris Saint-Germain à la suite d’une cruelle décision de penalty dans les arrêts de jeu». Et pour conclure cette rage britannique, on vous laisse sur ces mots de la légende Alan Shearer : «Faites-moi une put… de faveur, mec. Quelle merde cette VAR. Une superbe performance de combat de la part de chaque joueur qui ne devrait pas être gâchée par une décision dégoûtante. Bien joué Newcastle»

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular