AccueilLigue 1PSG : entre Luis Enrique et la presse, la guerre est déclarée

PSG : entre Luis Enrique et la presse, la guerre est déclarée

De nouveau très nerveux après une question pourtant anodine, Luis Enrique a prouvé qu’il n’avait qu’une patience très limitée envers les journalistes. Cela doit-il lui être reproché ?
La séquence est assez folle et elle agite le microcosme médiatique sur les réseaux sociaux. Alexandre Ruiz, qui officie pour Free, interroge Luis Enrique à la fin de la rencontre gagnée face au Stade Rennais. La question est simple, y a-t-il des choses à améliorer ? C’en est visiblement trop pour l’entraîneur espagnol, qui va se tourner vers Ludovic Giuly et Rio Mavuba pour prendre à partie Alexandre Ruiz. « Tu vois seulement le négatif ! C’est incroyable ! À toutes les interviews ! c’est le type le plus négatif de l’histoire du football ! La dernière fois, on gagne 4-1 et il me dit qu’on méritait de perdre », a notamment lâché Luis Enrique.
Ce dérapage médiatique du coach espagnol a en quelque sorte officialisé son rejet de la presse, annoncé et désormais incontestable. La déroute à Newcastle et les premières questions remettant en cause le système de jeu choisi avaient déjà agacé l’ancien entraîneur du Barça, qui avait assumé, et c’est son droit, son choix tactique. Puis son agacement était monté d’un cran au cours de la conférence de presse d’avant-match, samedi. Pour en arriver donc à cette nouvelle scène, assez rare dans nos contrées.

Luis Enrique ne fera pas ami-ami
Les journalistes espagnols, pourtant volontiers plus virulents et intrusifs avec les entraîneurs et joueurs, avaient prévenu sur le caractère bien trempé de Luis Enrique, son refus d’argumenter face à la presse, et sa capacité à trancher dans le vif même avec les stars. Mais ne se coupe-t-il pas aussi des supporters en refusant de préciser ses choix tactiques ou en donnant les axes d’amélioration de son équipe ? Cela fait plusieurs semaines que la tension monte, et les sourires initiaux de la conférence de presse de présentation ont laissé place à un visage totalement fermé.
Luis Enrique s’adresse désormais avec défiance à ses interlocuteurs. Pour une partie de l’opinion publique, les journalistes se vexent trop facilement car Luis Enrique ne les considère pas comme de véritables connaisseurs. Il ne s’en est d’ailleurs pas caché hier soir. « Ces messieurs (il montre Ludovic Giuly et Rio Mavuba, ndlr) ont été joueurs. Le football est fait de circonstances. Les jeunes comprennent tout, c’est toi (Alexandre Ruiz) qui ne comprends rien. C’est ce que je pense quand tu me fais des questions».

Les suiveurs réguliers du PSG ont bien constaté qu’il leur serait difficile d’en savoir plus sur les plans de Luis Enrique. Qui prend un risque en se mettant déjà à dos certains d’entre eux. Depuis l’arrivée de QSI aux commandes, le PSG a présenté des profils d’entraîneur différents sur la communication. Entre un Laurent Blanc peu au fait des codes actuels, un Thomas Tuchel assez volubile, ou un Mauricio Pochettino totalement creux, il n’y avait rien de commun. Mais jamais ceux-là n’avaient exprimé un tel rejet. Luis Enrique assume son positionnement et ne sera jugé que sur les résultats. « On veut obtenir des trophées, je n’ai pas peur de le dire. Si on n’y arrive pas, je serai le coupable », a-t-il déjà prévenu. Et on ne doute pas qu’il sera désigné comme tel.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular